• Race to a Cure Authors

Les femmes dans les arts martiaux mixtes

Cliquez ici pour accéder l’article en Anglais/Click here to view this article in English


Qu’est-ce que les arts martiaux mixtes?


Les arts martiaux mixtes (MMA) est un sport de combat complet. Ils incorporent une grande variété de techniques et compétences de combat des autres sports de combat tels que la lutte, la boxe, le judo, le karaté, Muay Thai, et plusieurs autres, comme expliqué par Britannica. Les boxeurs MMA s’entraînent vigoureusement pour leurs combats et commencent bien avant la date de leur match. Les boxeurs analysent les capacités de leurs adversaires et s’entraînent avec des styles de combat différents en se préparant pour n’importe quoi dans la cage.


Les points sont obtenus de multiples façons. Ils sont gagnés avec l’exactitude de leurs attaques, leur capacité d’abattre leur adversaire, et leur contrôle du combat; s’ils peuvent forcer leur adversaire à bouger pour eux afin de les frapper efficacement.


L’UFC souligne qu’il y a plusieurs façons de terminer un combat. Les combats peuvent être terminés par la soumission à cause de l’incapacité de l’adversaire de s’enfuir à cause de la douleur ou des dommages sévères causés par leur position. Une autre façon est par l’arrêt de l’arbitre ou du K.O. technique. Si l’arbitre reconnaît qu’un des adversaires n’est plus capable de se protéger des attaques ou si le boxeur ne peut plus combattre pour n’importe quelle raison (par ex. la blessure), il peut annuler le combat ou donner la victoire à l’autre boxeur. La prochaine façon est de terminer un combat avec un K.O., ce qui est similaire au K.O. technique. Le boxeur est frappé jusqu’au point de l’inconscience et l’incapacité de continuer le combat du tout, au lieu d’être complètement inconscient. L’arbitre terminera un combat K.O. rapidement afin d’éviter des dommages continus à l’adversaire inconscient. Enfin, le combat pourrait continuer jusqu’au délai fixé (3-5 séries, 5 minutes chacun). En ce moment, les juges évalueront le nombre de points qui seront attribués à chaque boxeur par tour et la personne avec la majorité va gagner le combat.


Les arts martiaux mixtes sont considérés comme un sport brutal et dangereux, mais c’est important de comprendre que les boxeurs comprennent les risques impliqués et choisissent de participer dans le sport.


L’Ancienne Légende MMA Canadienne Georges St. Pierre (Evolve).


L’Histoire des femmes dans MMA


Les arts martiaux mixtes ont existé pendant plusieurs siècles si nous considérons les différents styles de combats qui existaient au fil du temps, tel que le karaté. Quand MMA a évolué et est devenu assez populaire aux États-Unis, c’était typiquement les hommes qui ont participé dans le sport. Les organisations comme Ultimate Fighting Championship (UFC) a seulement autorisé les hommes à combattre dans ce sport. Les femmes ont été déclinées de la participation. Alors que les arts martiaux mixtes sont devenus légaux aux différentes parties du monde et puisque les hommes se sont battus plus tôt, les femmes sont seulement devenues impliquées dans le sport récemment. La date spécifique que les femmes ont été permises à participer aux arts martiaux organisés est peu claire; néanmoins, MMA Sucka déclare que la première implication des femmes dans le combat a été reconnue en 1995 pour le premier tournoi de femmes qui a eu lieu à Tokyo, Japon.


L’inclusion des femmes a continué de croître lentement quand l’organisation Strikeforce a tenu son premier combat en 2006. Le président de l’UFC, Dana White, a déclaré en 2011 que les femmes ne seraient jamais permises de participer à l’UFC. En ce moment, l’UFC devenait incroyablement populaire et a commencé son règne comme l’organisation MMA le plus populaire du monde. En 2012, White a annoncé que l’UFC tiendra son premier combat de femmes des poids coq (limite de 135 livres). Selon MMA Sucka, le combat serait Ronda Rousey, la première championne des poids coq, qui défend son titre contre Liz Carmouche. Les femmes dans l’UFC ont continué de croître et d’influencer les autres organisations à permettre les combatrices à participer au sport.

La Championne UFC Ancienne des Poids Coq, Ronda Rousey (Maxim).


La Championne UFC Ancienne des Poids de Paille, Zhang Weili (Fighters Only).


L’Influence et l’Impact des Femmes dans le Sport


Peu après, les meilleures athlètes des poids coq ont commencé à se battre sous l’UFC, amusant les supporters partout dans le monde. Rousey, une boxeuse qui a été le porte-parole pour le sport, a attiré des éloges de partout, y compris l’icône d’action féminine Gina Carano qui a été à l’avant-garde. Plus de femmes ont démontré de l'intérêt, du talent, et du don, et l’UFC a donc ouvert plusieurs autres classes de poids pour les femmes à jouer de la même façon que les hommes, comme l'UFC l’a dit. Les classes de poids pour les femmes sont les poids de paille (limite de 115 livres), poids mouche (limite de 125 livres), poids coq (limite de 135 livres), et poids plume (limite de 145 livres).


Bien qu’il y avait des plaintes et mots controversés contre les organisations qui permettaient les femmes à se battre, les femmes ont prouvé leur ténacité et détermination, et ont démontré au monde qu’elles sont aussi fortes que leurs homologues masculins. Ces femmes ont démontré aux filles de tous les coins du monde que n’importe qui peut devenir un boxeur et participer aux activités stéréotypées des hommes. Elles démontrent que même si vous avez une forme du corps différente, vous pouvez encore être fort. Soit que quelqu’un a un cadre plus petit ou qu’il ait une apparence corpulente avec un ventre, ces boxeuses féminines démontrent que votre corps n’est pas quelque chose honteux; c’est fort et il peut faire des choses incroyables. Les femmes de MMA continuent à démolir les stéréotypes et rôles de sexe et démontrent que les femmes peuvent faire tout ce que les hommes font; elles travaillent et jouent aussi fort.



L'auteur d'article: Alizeh Qaiser

Traduction par: Renee Li