• Race to a Cure Authors

Médicaments anciens

Cliquez ici pour accéder l’article en Anglais/Click here to view this article in English


Médecine traditionnelle chinoise (MTC)



Les anciens Chinois disposaient d'un système de traitement de différentes maladies il y a environ 2300 ans, et ils ont révisé leur système à plusieurs reprises sur la base de l'idée fondamentale selon laquelle une personne tombe malade parce qu'il y a un déséquilibre entre le Qi (énergie) Yin et Yang dans le corps d'une personne.

Le Yin et le Yang sont des termes utilisés dans le taoïsme pour décrire les forces opposées de l'univers. Ces termes sont utilisés ensemble pour signifier des idées différentes mais toujours opposées (Britannica).


Souvent, une raison externe peut provoquer un déséquilibre du Qi d'une personne et la rendre malade. Par exemple, le rhume tel que nous le connaissons, avec des symptômes tels qu'une légère fièvre, un écoulement nasal, des éternuements, des maux de tête, des douleurs corporelles, est également reconnu comme un rhume dans la MTC qui est causé par l'adaptation à une baisse soudaine de la température en automne et en hiver ou par un séjour dans un endroit froid en été. Dans l'ensemble, une personne est considérée comme forte et en bonne santé lorsqu'il y a un équilibre entre le Yin et le Yang dans son corps.


Pour maintenir ou rétablir cet équilibre, les médecins anciens ont développé des milliers de remèdes à base de différentes herbes et fleurs qui sont transformés en décoction buvable, roulés en pilules rondes ou infusés en thé comme compléments alimentaires. Ces décoctions doivent souvent être cuisinées et préparées à la maison, car l'herboriste remet généralement aux patients un paquet d'ingrédients à base de plantes qui sont hachés ou séchés selon les indications du prescripteur. Lors du diagnostic, les médecins prennent le pouls du patient et interprètent les signaux pour déterminer son état de santé, y compris la localisation d'un déséquilibre dans le corps et les causes potentielles de ce déséquilibre. Les ordonnances sont rédigées pour inverser la racine de la maladie et moins pour contrôler directement les symptômes.


Le diagnostic en MTC


Traditionnellement, il y avait quatre méthodes de diagnostic: l'enquête, l'écoute et l'odorat, l'inspection visuelle et la palpation. L'enquête consiste à demander les symptômes, les habitudes et les antécédents médicaux du patient. L'écoute et l'odorat consistent à trouver des anomalies dans la respiration, l'haleine, les odeurs et les sécrétions du patient. L'inspection visuelle consiste à observer les signes vitaux du patient, sa langue et le teint de sa peau. Enfin, la palpation consiste à presser diverses parties du corps, y compris le pouls, pour trouver des anomalies.


Le diagnostic du pouls joue un rôle crucial dans la manière dont les médecins traditionnels chinois diagnostiquent une maladie. Un pouls normal ou sain (Ping Mai) est décrit comme ayant un esprit (You Shen), ayant un estomac (You Wei) et ayant une racine (You Gen). Traduit, cela signifie un pouls fort, vigoureux, distinct, souple et glissant qui a un rythme régulier et qui peut être ressenti jusqu'à l'os et non seulement à la surface. Un pouls malade (Bing Mai) comporte de nombreuses descriptions détaillées de différentes maladies et de différents modèles de pouls.


Dans les temps anciens, les directives pour la lecture du pouls étaient très qualitatives. Pour que cette méthode de diagnostic du pouls soit plus compréhensible avec des normes quantitatives, des études ont été menées pour effectuer un diagnostic du pouls sur des appareils à l'aide des acupoints de la MTC.


Veuillez consulter cette étude pour plus d'informations sur ce sujet en cliquant sur ce lien.


Pour plus de références sur le diagnostic du pouls dans la MTC et ses descriptions qualitatives uniques des différents modèles de pouls, veuillez consulter le lien.


Herbes médicinales de la Grèce ancienne


Les Grecs de l'Antiquité ont également trouvé un grand intérêt à la phytothérapie. Une variété d'herbes ont été utilisées par le peuple et également enregistrées comme étant utilisées par les dieux et les déesses dans la mythologie grecque. Les Grecs sont des experts en la matière, car leur climat nourrit de nombreuses espèces végétales différentes. Les herbes utilisées dans la Grèce antique sont les mêmes que celles utilisées aujourd'hui. Certaines utilisations supplémentaires de ces plantes ont été découvertes, tant en cuisine qu'en médecine, mais les objectifs qu'elles poursuivaient dans les temps anciens sont toujours valables à l'époque moderne.




Greek herbal medicines and supplements (herbazest.com).



L'auteur d'article: Ivy Sun

Traduction par: Clara Han