• Race to a Cure Authors

Les dangers de la surconsommation d'opioïdes

Cliquez ici pour accéder l’article en Anglais/Click here to view this article in English


Photo gracieuseté de HopkinsMedicine.


Les opioïdes sont un groupe de médicaments antidouleur puissants qui sont prescrits pour soulager les symptômes de maladies graves. Cependant, vous les connaissez probablement davantage comme des drogues qui provoquent une dépendance et divers autres effets dangereux. Les opioïdes sont cultivés dans le monde entier et utilisés comme médicaments depuis des milliers d'années, remontant aussi loin que les anciennes civilisations mésopotamiennes. Leur production a commencé à augmenter au Canada dans les années 1950, lorsque les médecins ont commencé à les prescrire plus librement et que les sociétés pharmaceutiques commerciales ont commencé à en faire une large publicité. Malheureusement, ce n'est que dans les années 2000 que l'on a pris conscience des dangers de la surconsommation d'opioïdes, mais le mal était déjà fait. Pour comprendre les implications et les répercussions de l'utilisation des opioïdes, il faut d'abord examiner les médicaments eux-mêmes.


Quels sont les opioïdes?


Comme mentionné précédemment, les opioïdes sont des médicaments qui soulagent la douleur et traitent d'autres symptômes comme la toux et la diarrhée. Certains opioïdes sont dérivés de la plante d'opium tandis que d'autres sont synthétisés artificiellement à partir d'opioïdes naturels. Parmi les exemples les plus connus, citons la morphine et le fentanyl. Les opioïdes fonctionnent en se déplaçant dans la circulation sanguine et en se liant aux récepteurs opioïdes du cerveau qui atténuent la sensation de douleur et induisent un effet calmant intense. Selon le dosage, ils peuvent également créer un sentiment d'euphorie, également connu comme une sensation de « high ». À mesure que l'usage se prolonge, cet effet peut rendre de plus en plus difficile le sevrage du médicament, car le cerveau devient dépendant de cette sensation.


Les effets nocifs des opioïdes


L'usage prolongé des opioïdes a de nombreux effets néfastes sur la santé. En premier lieu, les opioïdes sont des dépresseurs, ce qui signifie qu'ils ralentissent le rythme cardiaque et respiratoire. Cela est très dangereux, car des doses trop élevées peuvent entraîner une asphyxie ou une insuffisance cardiaque. En outre, les personnes qui prennent des opioïdes pendant de longues périodes peuvent développer une résistance au médicament. Cela les amène souvent à rechercher des doses plus élevées pour obtenir le même effet, ce qui augmente les risques de surdose. La prise d'opioïdes pendant la grossesse entraîne de nombreuses complications, notamment un risque accru de décès maternel et fœtal. De plus, la santé de l'enfant est très menacée, car l'usage est lié à des taux plus élevés de mortinatalité, de naissance prématurée, de syndromes fœtaux et de malformations congénitales. Outre les symptômes physiques, les opioïdes peuvent avoir de nombreuses répercussions mentales. Une étude publiée par la revue Psychological Medicine indique que l'usage non médical d'opioïdes au cours de la vie est associé à un risque accru de dépression, d'anxiété et de troubles bipolaires. Les opioïdes peuvent également être utilisés comme un mécanisme d'adaptation malsain aux troubles mentaux, ce qui peut les aggraver. Les opioïdes ne sont capables que d'atténuer ou de paralyser les symptômes du trouble, ce qui amène souvent le patient à négliger de chercher une aide professionnelle.


La crise des opioïdes


Photo gracieuseté de LATimes.


La crise des opioïdes au Canada s'est produite aux alentours de 2016-2019, le nombre de décès liés aux opioïdes ayant atteint un pic en 2019 et diminuant depuis. L'épidémie a commencé en raison d'un mélange de causes : prescription négligente d'opioïdes, manque de communication entre le médecin et le patient et donc, manque de connaissances sur la nature addictive des opioïdes, stigmatisation et manque de soins concernant la santé mentale, etc. Des milliers de personnes par an sont devenues dépendantes des opioïdes par le biais de prescriptions ou d'autres moyens. Cela a conduit à un nombre inquiétant d'hospitalisations, d'entrées en réhabilitation et de décès. L'usage des opioïdes touche de manière disproportionnée des groupes qui font depuis longtemps l'objet d'une discrimination systémique de la part d'organisations sociales telles que les systèmes de santé, de garde d'enfants et d'éducation. Les communautés indigènes en sont peut-être l'exemple le plus frappant. Cela est dû en grande partie à l'histoire des trajets intergénérationnels subis par les communautés et à l'incapacité du gouvernement à soutenir les individus en leur fournissant des ressources en matière de santé mentale. Le gouvernement s'est depuis efforcé d'atténuer les effets de la crise des opioïdes en apportant certains changements systématiques. La prescription d'opioïdes a été limitée aux cas où ils sont vraiment nécessaires et où les preuves suggèrent des effets secondaires minimes. Leur distribution est également contrôlée de manière plus rigoureuse et de nombreux programmes de réhabilitation ont été mis en place dans tout le pays afin de fournir un soutien complet à un plus grand nombre de personnes.


Les traitement de la dépendance aux opioïdes


Photo gracieuseté de AmericanAddictionCenters.


Le traitement de la dépendance aux opioïdes peut être abordé de différentes manières, comprenant généralement un mélange de soutien médical et de thérapie. Certains médicaments sont prescrits pour atténuer les symptômes de sevrage, ce qui rend le rétablissement des patients plus confortable et diminue l'envie de rechuter. Le conseil est également un élément important de la guérison, et les personnes peuvent travailler avec des thérapeutes de manière indépendante ou dans le cadre d'un groupe de soutien avec d'autres personnes concernées. Ces deux méthodes se sont avérées efficaces pour faciliter le processus de rétablissement complet en aidant à gérer le stress, à réduire le sentiment d'isolement, à minimiser les pensées négatives ou décourageantes, etc. Si vous ou un de vos proches souffrez d'abus d'alcool ou d'autres drogues, veuillez consulter Get help with substance use - Canada.ca ou Opioid Addiction | CAMH pour obtenir du soutien et des ressources.


Les ressources


https://n.neurology.org/content/92/15_Supplement/P4.9-055

https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/prescription-drug-abuse/expert-answers/what-are-opioids/faq-20381270

https://www.heretohelp.bc.ca/visions/opioids-vol13/opioids-and-opioid-use-in-canada#:~:text=Synthetic%20opioids%20

https://www.ccsa.ca/opioids

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6291395/

https://www.camh.ca/en/health-info/mental-illness-and-addiction-index/prescription-opioids

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21999943/

https://www.cdc.gov/pregnancy/opioids/basics.html



L'auteur d'article: Cindy Zhao

Traduction par: Clara Han